- EquiFree -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Pas Compté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MAWEY
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 6825
Age : 27
Localisation : Gard
Nombre de chevaux/poneys : Hongre SF | Jument Comtoise | Pouliche Frison x Barbe Arabe | Petit ânon
Appareil photo : : Canon EOS 550 D
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Le Pas Compté   Dim 24 Avr - 12:38


Le pas compté


    Objectifs du pas compté :

    Un bon moyen d'acquérir une position favorable au rassemblé ( au rassemblé sans jambes ) et en même temps d'initier le cheval à l'attitude rassemblée .

    Comment faire ?

    Pour cela , il faut prendre au pas une piste intérieure et ralentir l'allure à la limite de l'arrêt , sans toutefois s'arrêter et en conservant le cheval droit . C'est la main seule , par une douce pesée , qui retient le cheval . Les jambes sont inactives et n'interviennent que pour démarrer le mouvement ou le redémarrer s'il s'est interrompu . Tant que le cheval pèse tant soit peu à la main , c'est qu'on va trop vite . Chaque pas doit être nettement distinct du précédent , précédé d'un instant de quasi-immobilité pour retourner à un instant de quasi-immobilité . C'est cependant dans cet instant de quasi- immobilité que se trouve contenue l'impulsion du pas suivant . On sent très bien qu'on est allé trop loin et qu'on a eu la main trop lourde quand tout à coup l'action s'éteint .

    Résultats :

    Quatre phénomènes accompagnent le pas compté quand il est réussi .

    1 . L'apparition de petites flexions de mâchoires spontanées .
    2 . Une importante remontée du garrot .
    3 . Une nette diagonalisation du pas .
    4 . Un renforcement de la secousse perçue au moment du poser des postérieurs .

    1 . L’apparition des flexions de mâchoires spontanées est un phénomène très intéressant et très fructueux pour le reste du dressage . Quand un cheval se déplace dans une attitude non rassemblée , il avance et recule rythmiquement sa tête , à raison d'une élongation tous les deux pas , exactement au moment où il « pousse » de derrière . Ceci crée des variations d'appui qui sont atténuées par le fait que la main du cavalier accompagne le mouvement . Si la main du cavalier se bloquait , essayant en quelque sorte d'obtenir par force la fixité de la tête nécessaire au rassemblé , elle provoquerait un grand trouble chez le cheval qui aurait à chaque foulée à fléchir sans son dos , sa nuque et sa mâchoire sans y avoir été préparé . Comme , au pas compté , la poussée des postérieurs est forcément réduite , les variations de tension dans les rênes ( la main du cavalier étant fixe par rapport au corps du cheval ) sont également considérablement diminuées et le cheval , au lieu de se défendre , les entérine en cédant moelleusement .

    2 . L’élévation spectaculaire du garrot provoquée par le pas compté s'explique par le fait que , dans ce mouvement raccourci , l'engagement du postérieur au soutien est très faible . Requis d'aller très lentement , le cheval ne peut retenir sa masse que par un effort accru des antérieurs . Pour ce faire , il doit bander les muscles , de la base de son encolure , et pousser au maximum vers le bas sur ses antérieurs , ce qui , vu l'absence de clavicule , remonte par réaction le garrot . Ce n'est que lorsque le garrot est bloqué en position haute , que cette poussée vers le bas peut s'exercer à plein . Cette remontée du garrot est nettement perçue par le cavalier qui alors a l'impression que son cheval est , avec ses antérieurs , comme un danseur qui « fait des pointes » .

    3 . Quand un cheval accélère le pas , il a tendance à latéraliser son allure ( les deux sabots d'un même bipède latéral ont tendance à rapprocher l'instant de leurs posés ) . Quand le pas se ralentit , il a tendance à se diagonaliser ( les deux sabots d'un même bipède diagonal ont tendance à rapprocher l'instant de leurs posés ) . C'est une loi aisément vérifiable de la locomotion équine . Le pas compté étant un pas très lent favorise évidemment la diagonalisation . Cette diagonalisation a un double intérêt …. Le pas d'Ecole et le piaffer .

    Le pas d’École : Si l'on réussit à étendre le geste tout en conservant la cadence du pas compté qui crée la diagonalisation, on aboutit au pas d'École qui est une allure extrêmement belle .

    Le piaffer : En raccourcissant à l'extrême le pas tout en conservant la cadence qui a permis la diagonalisation , on arrive à la « mobilité en place » , esquisse d'un doux piaffer , et école du piaffer .

    Il peut arriver au début avec certains chevaux qu'en ralentissant excessivement , on perde la diagonalisation . Autrement dit , avec certains chevaux , la diagonalisation du pas n'augmente avec la lenteur que jusqu'à un certain point au-delà duquel elle s'altère à nouveau . Le pas compté dans ce cas ne devrait pas être ralenti au- delà de cette limite . Pour être conscient de cette diagonalisation , il faut soigneusement concentrer son attention sur le poser au sol des membres du cheval . Pour cela , il est utile de connaître la séquence particulière de ces posés , au pas et de se la représenter mentalement quand le cheval marche .

    4 . Le posé des postérieurs devient , dans le pas compté , beaucoup plus énergique que dans le pas ordinaire , ce qui est la quatrième des caractéristiques du pas compté énoncée ci-dessus . Cela tient vraisemblablement à ce que , dans le pas compté , vu le raccourcissement des foulées , il y a peu d'engagement d'un postérieur et par conséquent peu de désengagement de l'autre . Cet autre postérieur ne peut donc se détacher du sol et se porter en avant à son tour qu'au prix d'un ploiement hâtif et accentué des articulations du grasset et du jarret , et c'est ce mouvement brusque que l'assiette du cavalier perçoit . Le poser du postérieur qui vient à l'appui est d'autant plus marqué que le transfert de poids d'un postérieur sur l'autre se fait dans un intervalle de temps plus court que dans le pas ordinaire , où ce transfert est plus progressif .

    Notons que de ce fait le pas compté est un excellent éducatif du rassembler , puisqu'il permet de mettre en évidence deux de ses caractéristiques : relèvement du garrot et flexion des articulations du grasset et du jarret .

    Cette importance prise par la battue des postérieurs est peut- être ce qui a fait nommer ce mouvement pas compté . De la même façon , au pas compté , chaque pas est comme libéré par une cession judicieuse de la main .

_________________


Souvent absent de l'arsenal des cavaliers en équitation classique,
le travail en liberté est pourtant une excellente préparation au travail sous la selle.
Goûter à la liberté, c'est souvent ne plus monter tout à fait de la même façon..
Revenir en haut Aller en bas
http://equifree.actifforum.com
Ndf
L'équitation naturelle est un art
avatar

Féminin Nombre de messages : 3447
Age : 23
Localisation : Loiret
Nombre de chevaux/poneys : 1/4 de pension
Appareil photo : : Nikon D40x
Date d'inscription : 17/04/2010

MessageSujet: Re: Le Pas Compté   Lun 23 Jan - 19:50

C'est un exercice très difficile a faire avec Nem qui elle a un pas assez précipité! Mais on persévère!
Revenir en haut Aller en bas
Aphy
Prend de l'expérience
avatar

Féminin Nombre de messages : 682
Age : 30
Localisation : Loire-Atlantique
Nombre de chevaux/poneys : 1
Appareil photo : : Olympus SZ-10
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: Le Pas Compté   Lun 23 Jan - 22:02

A tiens j'essayerais ce nouvel exercice.
Revenir en haut Aller en bas
Ypke07
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1794
Localisation : IDF
Nombre de chevaux/poneys : 1 jument
Appareil photo : : Canon 350D et iPhone
Date d'inscription : 09/04/2011

MessageSujet: Re: Le Pas Compté   Lun 23 Jan - 22:19

Super le post merci...y a du boulot ...

_________________
Amoureux « Faire preuve de bonne volonté envers soi-même et envers les autres, c'est un minimum de participation aux événements. »
de Paul Paré Amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Pas Compté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Pas Compté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je cherche fées et lutins au point de croix
» Heros efasciatus rivière Comté (Guyane française)
» le point comptés (point de croix)
» les mois, les semaines sont comptés...
» Bingo, Epagneul aveugle, 14 ans (Filémon chez Adeline à la maison 80)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- EquiFree - :: Dressage-
Sauter vers: